festivals > Klarafestival

Klarafestival 2017: Home sweet home

Le Klarafestival se donne pour mission d’aborder des themes de societe pertinents et actuels, et cette edition ne fait pas exception a la regle. La migration et le déplacement, l’exil et l’identitéseront au centre du programme du festival 2017, sous le titre home sweet home.

Joseph Haydn est un maître incontesté du quatuor à cordes. Dans le quatuor op. 76/3, il confronte avec ingéniosité les thèmes musicaux, fait naître entre les quatre cordes un dialogue animé alternant passages intenses et mélodies galantes. Ce quatuor doit son succès mondial au thème du deuxième mouvement : la mélodie de Gott erhalte Franz den Kaiser, hymne impérial composé antérieurement par Haydn lui-même. Le quatuor en tira son surnom de Quatuor impérial et bien plus tard, en 1922, l'Allemagne en fit son hymne national. Un an plus tard, Paul Hindemith composait son Cinquieme quatuor a cordes, une oeuvre compacte et avant-gardiste. Le langage musical progressiste de Hindemith ne fut pas toujours bien accueilli — certainement dans les années 1930. L'appréciation des nazis par rapport à ce compositeur moderniste oscillait entre « nouveau porte-drapeau de la musique germanique » et « perturbateur atonal », selon les termes de Joseph Goebbels.