nl | en
billetterie become a friend
Labyrinth (Jim Henson)

David Bowie

Assez rare au cinéma, David Bowie n’y aura pas moins imposé, tout au long de son parcours, une présence aussi énigmatique que magnétique. À l’occasion de la sortie de Moonage Daydream, documentaire-événement qui invite à une hallucinante plongée immersive dans l’univers unique de la star par le biais d’archives personnelles et inédites, Cineflagey rend hommage à Bowie l’acteur à travers une sélection de longs métrages où l’artiste-caméléon au physique androgyne vampirise l’écran.

Vendeur de rêve cynique dans l’attachante comédie musicale à la mode fifties Absolute Beginners (Julian Temple, 1986), roi des Gobelins aux irrésistibles excès capillaires dans la joyeuse fantaisie culte Labyrinth (Jim Henson, 1986) ou astrophysicien au charisme électrique dans le fascinant tour de passe-passe The Prestige (Christopher Nolan, 2006) : l’homme aux mille visages était d’évidence taillé pour les rêves de celluloïd. Enfin, s’il n’apparaît pas à proprement parler dans Velvet Goldmine, le délirant chef-d’œuvre pailleté de Todd Haynes (1998), il en infuse indéniablement de son ensorcelante aura glam chaque ligne de scénario. Les héros sont éternels…

Programme