Le Syndrome du cornichon (Doignon)

Les Quatre saisons de Cinergie : Bon appétit !

Pour sa séance d’automne des Quatre saisons, Cinergie a opté pour l’alimentation, vegan ou animale sans discrimination. Un seul critère : que le titre de chaque film comporte le nom d’un aliment. Et s’il peut être décalé, tant mieux ! Nous aurons l’occasion de découvrir des réalisations aussi éloignées que la carotte et le lapin, même si des associations restent possibles. Muet comme une carpe : les préparatifs culinaires et le rituel religieux qui accompagnent la farce du “Gefilte Fish” juif ashkénaze, Les Navets blancs empêchent de dormir : une belle excuse pour ne pas admettre ses angoisses, Le Syndrome du cornichon : ici, on fait moins référence au légume qu’au sens figuré du mot et, pour finir, Tasse de thé, où le thé est l’ingrédient que l’on ne verra jamais.

Flagey, Cinematek