Live. Jazzconcerten op papier. / Pieter Fannes & Yann Bagot

Live. Jazzconcerten op papier.

Présentation de livre

“Talking about music is like dancing about architecture”. Ainsi parle Thelonious Monk. Mais si parler de musique revient à danser l’architecture, comment dessiner la musique ? Est-il possible d’illustrer la magie d’un spectacle ? Est-il possible de voir la musique, et pas seulement de l’entendre ?

Les dessins jazz de Pieter Fannes et Yann Bagot apportent une réponse très concrète à ces questions. L’un depuis la Belgique et l’autre depuis la France fréquentent assidument les concerts de jazz et recourent à l’encre de chine, à la peinture ou au graphite pour traduire en dessins leurs impressions musicales. Au fil de leur pratique, ils ont confronté et affiné leur style : aux lignes délicates et aux structures atmosphériques de Yann répondent les coups de pinceau exubérants et les déformations fantasques de Pieter. Mais au-delà de ces différences, ils se retrouvent dans une ironie douce, dans une tentative commune de traduire la musique en matière et ils partagent le culte de l’imprévu.

Le livre illustre de diverses manières la tension entre les arts visuels et la musique : il y a l’opposition des styles, des caractères mais aussi la confrontation entre les dessins et les paroles écrites par le philosophe anglais Gary Peters (Improvising improvisation) et les spécialistes de jazz belges Guy Peters et Georges Tonla-Briquet. Chaque dessin s’attache à l’histoire d’un concert spécifique. Rassemblés, ils déclinent et proposent un art de vivre et de ressentir les concerts de jazz.

Flagey

Brussels Jazz Festival 2018