IDAY

Quand on n’a que l’amour

Hommage à Brel par Alexonor | Au profit d’IDAY et de la recherche contre la malaria

Le réseau IDAY fête ses 10 ans et vous propose de revisiter l’univers de Jacques Brel avec le chanteur belge Alex Houtart (Alexonor). 

Organisation d’une grande soirée caritative. Les bénéfices de la soirée permettront de soutenir la recherche contre la malaria (paludisme).

Un spectacle d’exception

Montmartre 1954
Juliette Greco est abasourdie par le talent électrisant d’un jeune chanteur belge débarqué à Paris. « Les Hommes s’amusent comme des fous au dangereux jeu de la guerre » (ref. Chanson Ca Va « Le Diable », Jacques Brel), martelle l’artiste, alors que la guerre d’Algérie est dans toutes les discussions des salons de la rive gauche. Elle décide de reprendre cette chanson dans son tour de chant. Le jeune chanteur s’appelle Jacques Brel. Quelques mois plus tard, la puissance des textes du Belge frappe encore plus fort avec « Quand on n’a que l’amour pour répondre aux canons et rien qu’une chanson pour convaincre un tambour ». Brel connaît son premier succès international et part en tournée pour ne plus s’arrêter pendant plus de 10 ans.

IDAY a choisi de fêter les 10 ans de sa création en revivant cette épopée unique et « Rêver un impossible rêve » avec Alexonor, auteur-compositeur-interprète Bruxellois, révélation des Francofolies, coup de coeur de l’Académie Charles Cros et Prix de l’Alliance Française Internationale. Il ressuscite les plus grands succès de Brel avec un piano, une voix, des chansons et des histoires jubilatoires!

Nous avons choisi le studio 4 d’une architecture et d’un esthétisme incroyables pour vivre pleinement la revisite du répertoire de Brel dans ce lieu d’exception doté d’une acoustique parfaite. Parking public sous la place Flagey

Un projet d’exception

IDAY-International dont le financement repose presque exclusivement sur des donations privées est un réseau d’organisations de la société civile africaine qui regroupe actuellement 587 organisations membres dans 19 coalitions nationales africaines. Il est le seul réseau africain spontané dans le domaine de l’éducation.
IDAY a comme but principal d’assurer une éducation de qualité à tout enfant et jeune africain. On ne peut plus parler d’éducation de qualité en Afrique sans améliorer la santé dans les écoles, en particulier en prenant en considération le paludisme (ou malaria) et les vers intestinaux. IDAY développe depuis 2010 des projets de jardins scolaires composés de plantes à haute valeur nutritive et de plantes médicinales, dont l’Artemisia annua, puissant antipaludique et vermifuge naturel.

Quelques informations sur cette plante qui a pris une plante qui a pris une place cruciale dans la lutte contre le paludisme :

  • Les écoles dans lesquelles IDAY l’a introduite en Afrique depuis 2010 présentent des résultats spectaculaires : diminution de l’absentéisme, amélioration des résultats scolaires et diminution considérable des frais de santé …et le réseau IDAY a acquis une expertise en la matière
  • Afin d’introduire cette plante dans la panoplie des moyens disponibles pour prévenir et guérir la malaria, une recherche scientifique conforme aux normes internationales est nécessaire.
  • Retrouvez notre campagne sur notre site internet : https://iday.org/education-sante-jardins-cantines-scolaires/ et notamment le dossier scientifique envoyé à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
  • L’Artemisia annua suscite un intérêt croissant au sein des Ministres de la Santé du continent africain en raison notamment des difficultés grandissantes rencontrées avec les programmes officiels tant sur le plan des résistances aux produits pharmaceutiques distribués que sur le plan financier.
  • La Ministre de la Santé du Rwanda a découvert les possibilités offertes par la plante suite à notre visite en mars dernier à Kigali. Elle a annoncé sur Twitter fin juin que chaque famille rwandaise allait recevoir un plant d’Artemisia annua !

Un enfant meurt toutes les deux minutes de la malaria. Une plante pourrait les sauver !

Les bénéfices de la soirée serviront à financer la recherche nécessaire pour stopper la malaria en Afrique.

IDAY

Documents